Rechercher
  • Kim Chabot

REER ou CELI : Lequel devriez-vous d'abord envisager?


Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est un instrument d’épargne souple qui vous permet de gagner un revenu de placement (y compris des gains en capital) fiscalement avantageux. Décider de contribuer d’abord à un CELI ou à un compte enregistré d’épargne-retraite (REER) dépend de vos besoins et de votre taux d’imposition actuel et futur.


Scénario un : Le taux d’imposition lors du rachat est le même que lors de la cotisation.

Si vous prévoyez que votre taux d’imposition sera le même lorsque vous retirerez de l’argent de votre CELI ou de votre REER qu’au moment où vous y avez cotisé, alors la valeur d’un CELI est la même que celle d’un REER . Vous pouvez donc choisir d’investir dans l’un ou dans l’autre. Cependant, votre plafond de cotisation peut avoir une incidence sur votre choix d’instrument d’épargne. Malgré le fait que les droits sont cumulatifs, à 6 000 $ par année, le plafond du CELI est relativement bas. Si vous voulez investir plus de 6 000 $, vous devriez d’abord cotiser à un CELI et, ensuite, verser le reste dans un REER. Un CELI est aussi approprié si vos droits de cotisations à un REER sont tous utilisés (par exemple, en raison du facteur d’équivalence ou parce que vous avez plus de 71 ans).


Scénario deux : Vous prévoyez que votre taux d’imposition lors du rachat sera plus bas qu’aujourd’hui

Si vous prévoyez que votre taux d’imposition sera plus bas lorsque vous retirerez de l’argent de votre CELI ou de votre REER qu’au moment où vous y avez cotisé, vous pouvez vous attendre à tirer profit davantage d’un REER. Pensez à utiliser d’abord tous vos droits de cotisation à un REER et, ensuite, cotiser à un CELI. Il serait fiscalement plus avantageux pour vous de cotiser une large somme à votre REER maintenant, tandis que votre revenu est plus important et soumis à un taux d’imposition plus élevé.


Scénario trois : Vous prévoyez que votre taux d’imposition lors du rachat sera plus élevé qu’aujourd’hui

Si vous prévoyez que votre taux d’imposition sera plus élevé lorsque vous retirerez de l’argent de votre CELI ou de votre REER qu’au moment où vous y avez cotisé, vous pouvez vous attendre à obtenir plus d’un CELI. Si vous prévoyez avoir un revenu plus élevé dans l’avenir que maintenant, il serait fiscalement plus avantageux de cotiser à un CELI maintenant et à un REER plus tard.


Autres facteurs à considérer

Si vous planifiez vous servir de ces fonds à court terme pour effectuer des achats plutôt qu’à long terme pour épargner, un CELI pourrait s’avérer plus approprié. Communiquez avec moi dès aujourd’hui pour déterminer quel type d’épargne s’harmonise le mieux à votre programme de sécurité financière.


Les scénarios ci-dessus sont basés sur des cotisations équivalentes au CELI et au REER sur une base après impôt. Puisque les cotisations au REER sont déductibles d’impôt, une plus grande cotisation peut être faite à un REER pour le même coût après impôt qu’une cotisation moins importante à un CELI qui n’est pas déductible d’impôt.



# REER ou CELI : Lequel devriez-vous d'abord envisager?

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout